Le forum cheval - cavalier


Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 26/04/10 à 18:46


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
  Le test de flexion est un acte considéré comme important lors de la visite d’achat et représente souvent un moment décisif. On lui donne une grande valeur… c’est comme çà. Après moult discussions avec des professionnels du cheval (entraîneurs, éleveurs, étiopathe…), après plusieurs expériences vécues ou racontées, il me semble valoir la peine d’apporter une analyse et de susciter une discussion à ce sujet.

D’abord, 2 remarques :
1.On considère que le test de flexion va mettre en évidence une douleur latente supportée par un membre du cheval… et par habitude, on va extrapoler : on va traduire « douleur latente » par « gêne future ».
Petit exemple : si je prends un coup de pied dans le tibia, je vais avoir un bleu, boiter un peu… ne plus boiter. Il suffira d’une légère pression sur ce bleu pour me faire boiter aussitôt. Doit-on conclure que cette douleur latente compromet mon avenir de piéton ?

2. Il y a autant de façons de faire des tests de flexion qu’il y a de praticiens (j’exagère un peu, mais très peu). Certains vétérinaires vont faire durer la flexion 30s, d’autres 45s, d’autres 1mn, d’autres 1mn1/2… Certains vont exercer une très forte pression, d’autres une pression moindre… il y a une « infinité » de degrés dans la force de la pression. Certains praticiens vont accepter 2 ou 3 foulées de gêne, 4 ou 5… ou exiger zéro foulée de gêne.

Petite anecdote vécue par un éleveur de chevaux de sport : cheval refusé au test de flexion (je n’ai pas les détails). Cela n’a pas empêché le cheval d’embrasser une carrière de compétition. En fait, le vétérinaire venait d’avoir des soucis avec un cheval pour lequel il avait donné son accord… et qui apparemment n’avait pas convenu au client qui s’était retourné contre lui. Du coup, il s’était dit qu’il était moins risqué pour lui de refuser un cheval. Cet exemple démontre le facteur psychologique lié au vétérinaire.

Essayons maintenant de comprendre les types de raisons qui vont rendre positifs un test de flexion.

La première possibilité est le fruit du raisonnement de mon étiopathe équin. Selon lui, nombre de chevaux fonctionnent mieux sur une diagonale que sur l’autre (difficile de le contredire sur ce point) ; ces chevaux « sur-utilisent » donc un antérieur (et le postérieur opposé) ; il en déduit que ces membres sont plus « vascularisés » que ceux de l’autre diagonale. Lorsque l’on exerce une forte flexion sur un membre « sur-vascularisé », il y a de fortes chances pour que cette vascularisation soit « coupée » par la flexion… ce qui explique la boiterie lorsque l’on fait repartir le cheval au trot. Même si en aparté, des vétérinaires ont reconnu que les tests de flexion n’étaient pas forcément significatifs, je n’en ai jamais connu qui m’exposent cette possibilité d’explication qui me semble pourtant très logique.

La deuxième possibilité est toute bête : le cheval a pu avoir un « trauma » récent (type foulure) qui était passé inaperçu. La flexion « réveille » la douleur. Ce n’est pas pour çà que l’avenir du cheval est compromis.

La troisième possibilité est que cette flexion réveille une douleur plus durable et/ou plus grave qui justifierait de déconseiller l’achat.

Souvent, par facilité, pour ne pas s’embêter, comme il peut être difficile et coûteux de savoir la cause précise d’une flexion positive, le vétérinaire va déconseiller l’achat du cheval. Et là, je pense qu’il y a matière à réfléchir.

Une flexion positive est une information à corréler avec d’autres infos (principalement l'historique) :

S’il y a un passif connu, si le cheval a été mis au repos depuis longtemps, qu’il n’a pas retravaillé, qu’il semblait ne plus boiter et qu’il repart boiteux à la flexion, c’est plutôt mauvais signe ; il ne boitait pas parce qu’il ne faisait rien, mais un début d’effort semble le gêner. Si l’on veut acheter un tel cheval, il faut pousser plus loin les investigations.

Si, à la palpation du membre, il y a des choses suspectes en plus de la flexion positive, là aussi, méfiance…

Si le vendeur est réputé incompétent et/ou malhonnête, c’est aussi une info…

Par contre, si le cheval était régulièrement utilisé dans des conditions similaires à celles auxquelles il sera soumis en cas d’achat, si rien de défavorable ne s’ajoute à la flexion positive… on a de fortes chances d’être dans le cas de la première ou de la deuxième possibilité. Refuser d’acheter ce cheval est dommage.



Messages 121 à 145, Page : 1 | 2 | 3 | 4

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar laureBrrrrr : le 07/05/10 à 14:40



Les filles c'est roseAfficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
70691 messages

7 remerciements

Dire merci
 comment ça de l'insertitude, on a deja du mal a comprendre le reel fonctionnement des bacteries, faut se faire a l'evidence un cheval ...

pour ma part en plus d'une VA je suis pour un essai du cheval sur moyen ou long terme, pas toujours evident a mettre en place, mais ça revele pas mal de chose ...sur de possible soucis physique d'ailleurs

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar laureBrrrrr : le 07/05/10 à 14:41



Les filles c'est roseAfficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
70691 messages

7 remerciements

Dire merci
 ++ Avec Al, quand on bagage qui va derriére les " cours" .... l'apprentissage c'est une chose qui se construit au fils du temps, ce n'ai pas a mon sens reelement quantifiable

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 07/05/10 à 15:43


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
 Westani, je n'ai pas fait de simplification sur le test de flexion, au contraire, j'ai essayé de susciter une réflexion. Par ailleurs, si tu connais un type formidable qui peut tester les chevaux que j'achète et prévoir s'ils boîteront dans 2 ans (ou assurer qu'ils ne boîteront pas dans 2 ans), merci de me mettre en relation avec lui.

En attendant, je vois pas mal de chevaux (et j'en élimine une forte proportion qui me semble avoir trop de défauts). Après les avoir travaillé, ceux qui présentent un doute au niveau respiratoire sont montrés à un véto, ceux qui présentent un doute au niveau locomoteur sont montrés à l'étiopathe dont parlait Rivermist. Et le client, quand il achète, fait ce qu'il veut en VA... j'ai rarement eu des flexions positives... et les fois où c'est arrivé, je ne me suis pas dit que le cheval était bon pour la boucherie! Et j'ai bien fait, car il s'est avéré qu'il n'y avait rien de particulier. Il est vrai que si les cas de flexions positives étaient très rare, c'est parce qu'il y avait un "tri" en amont. J'admets que si j'achetais des lots de chevaux revendus le lendemain sans avoir été ni regardés ni essayés, les tests de flexion apporteraient un réel indice... pas forcément plus que le regard d'un pro comme F. Lécuyer.

Al : aléatoire...évidemment, c'est un être vivant...

Evidemment (faut pas me prendre pour un abruti). C'est l'aléatoire lié à la façon de faire et au praticien qui est plus en cause. Je maintiens qu'une étude (mémoire, thèse) regroupant les expériences, le savoir, les statistiques de pros "haut de gamme" (vétos, étiopathes, pareurs...) permettrait d'élaborer une méthode plus normalisée, et d'avoir des conclusions plus fiables et précises.

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar westhani : le 07/05/10 à 16:11



Les filles c'est roseAfficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
07-10-2004
12521 messages

Dire merci
 Tu viens de démontrer toi même l'utilité des flexions là...du coup, je me demande bien ce que tu leur reproches.

Et on est toujours dans le vivant, donc niveau fiabilité et précisions, c'est dur...quand on voit qu'un cheval peut être super arthrosé et se comporter comme un jeune premier ou qu'un autre boitera même pour des causes non élucidées après X examens...

En tous les cas, nous sommes bien d'accord que pour ce qui est de l'acheteur, autant s'y fier....soit, il peut passer à côté d'un cheval qui, positif au test de flexion peut ne rien déclarer par la suite, mais il y a plus de chances d'avoir des soucis avec un cheval positif que négatif, alors partant de là....

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 07/05/10 à 18:34



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 Le test de flexion dans ce que Mylni est aléatoire dans la mesure où il est globalement le même, et stadard...

De plus il passe à côté de trop de choses.

Il ne dit pas dans son dernier post que c est utile, sauf en tant que sécurité juridique du vendeur à la rigueur... il explique que si il en a très peu de positifs c est parce qu'il suit ses chevaux régulièrement.


Sinon je pense quand même que bcp d'acheteurs sont cohérents dans leurs actions avec leur chevaux... les erreurs peuvent arriver... c est la vie.

Par contre sans dénigrer la formation des vétos dans ce domaine, le nombre d'heures n est pas aussi important que pour un pro formé uniquement à l'étude de la locomotion.
Quand je parle à un véto et qu'on regarde un cheval marcher il voit des choses oui, mais j'en vois plus. Pour ça que même en tant que propriétaire je suis comme mylni... en droit de me poser des questions sur ce qu'il est cohérent de faire et comment procèder avec mes propres chevaux.

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 07/05/10 à 20:33


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
 Maevan, à propos de la garantie de la VA pour le vendeur ; je vais préciser un exemple cité plus haut.

Un hongre trotteur passe normalement une VA. Il avait des allures et un équilibre particulièrement propres. La cliente le met dans un pré avec des pentes glissantes, avec un abri muni d’une porte étroite, avec des barbelés qui traînaient par terre en divers endroits. Peu de temps après, la cliente m’appelle, le cheval boîte. Je me déplace et voit des marques sur le cheval. Il ne faut pas être un grand scientifique pour comprendre qu’il s’est passé quelque chose dans le champs. Cela n’a pas empêché cette personne de demander un échange en arguant que le véto (qu’elle avait choisi) était nul. Ma conclusion : la VA n’est en soi une garantie pour personne. C’est d’abord la bonne foi et le bon sens qui sont les meilleures garanties.
Comme j’ai vu que mes propos étaient parfois grossièrement simplifiés et déformés, je vais reporter ce que m’a dit un véto (qui n’est pas le mien) en VA chez moi :

« quand j’ai terminé mes études, je me disais que si j’achetais un cheval, je lui ferais la totale en matière d’examens, de tests, de radios… maintenant, je me dis que je le regarderais bien, que je l’essaierais bien… et que je déciderais ainsi de le prendre ou pas ».
Je traduirais cette phrase par « j’ai assez de feeling et de « vista » pour me rendre compte de la réalité du cheval jusqu’à un certain degré… après… les choses sont tellement compliquées…

Même si tout le monde est d’accord pour dire qu’une flexion négative, c’est mieux qu’une flexion positive (évidemment !), peut-il y avoir unanimité pour dire qu’il est clair que depuis leur apparition (quand ?, toujours pas de réponse)), les tests de flexion n’ont pas évolué : réponses vagues et convenues des vétos à ce sujet lors des VA, pas de norme, pas de prise en compte des avancée en matière d’étiopathie et de parage naturel, pas de suivi des sujets testés positifs ou négatifs ?

Franchement, est-ce être buté que de dire… qu’il y a eu beaucoup de progrès en chirurgie, pharmacopée…que peut-être… il pourrait y avoir des progrès dans ce domaine pour augmenter la pertinence de ce test… C’est vrai que c’est sympa un test qui coûte pas cher… çà vaudrait le coût…
On dirait que seule Rivermist me suit la-dessus…

Peut-être qu’en études véto il pourrait y avoir une spécialité « VA » avec des gens moins calés en chirurgie par exemple, mais ayant suivi un minimum de cursus « étiopathie », avec des connaissances plus pointues sur certains problèmes décelables longtemps à l’avance….

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Maevan : le 07/05/10 à 21:15



Les filles c'est roseAfficher mon profilGéolocalisation
Connecté

Inscrit le :
04-11-2007
10438 messages

Dire merci
D'accord...

Vu comme ça c'est sur que la VA ne vous garanti rien...

Après c'est comme pour tout, il faut avant tout que l'acheteur prenne une décision et ses responsabilités.

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 07/05/10 à 21:16



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 Mais Mylniiiii toi tu veux qu'on soit au chômage ou quoi !!! lol

Après ce qui décourage les vétos en premier lieu pour acquérir ce savoir c est ptêtre la durée des études, le coût, ptêtre aussi que bcp nous considèrent aussi comme des arnaqueurs et charlatans (pas dutout ici aux US par contre) et ne veulent pas se mélanger.


D'autre part un véto qui aurait ce savoir remettrait aussi bcp de trop de choses en question... les deux éducations sont trop différentes, le mode de réflexion la méthode sont différents...

Et d'un côté donc tant mieux, chacun son job lol

Par exemple moi j'ai pas fait véto car rebutée pâr les TP tels qu'ils étaient pratiqués à l'époque où j allais m'inscrire.

j'ai choisi une profession qui ne nuirait à personne... et honnêtement j'adore...

Quand je vois que malgré ma formation animalière, mon mode de raisonnement et la technique me permet aussi de débloquer mon mari cloué au sol pendant 5 jours avec un lumbago de malade, j'me dis quand même qu'il y a du très bon... Alors qu'aucun médecin n'a réussi à faire passer le souci, malgré toutes les prescriptions.


Je dis pas qu'on sait plus de choses, mais ce domaine c est le notre.

Et honnêtement avant mes études j'aurais jamais pensé en apprendre autant... donc je comprends que certains ne comprennent pas tes propos...


Par contre pour l exemple de la femme et du cheval boiteux après VA OK, tu as été bien gentil... je l'aurais massacrée déjà pour avoir abimé le cheval...


Message édité le 07/05/10 à 21:17

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 07/05/10 à 21:19



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 de toute façon même vu par un pro véto et un pro étio on n'est à l'abrit de rien...

Prenez un cas comme Rosario (de Stephy)... avec OCD sur les deux grassets...

L ostéo l avait vu, avait rien senti d'"anormal"... parce que dans le test le bout d'os n'était pas placé de manière à provoquer une douleur...

Le cheval serait passé nickel, et aurait pu juste commencer à boiter une semaine ou un mois après...

Sur un cas comme ça faut pas hésiter à rester longtemps, refaire marcher, trotter, retester etc...



Re : Reflexions sur les tests de flexionPar al : le 07/05/10 à 21:36



Les filles c'est roseAfficher mon profilGéolocalisation
Connecté

Inscrit le :
08-07-2005
32677 messages

16 remerciements

Dire merci
franchement, quel intérêt à se taper un internat (= 1 année horrible, sans aucune vie sociale et larbinage permanent) et un résidanat (= 3 années de larbinage) en plus des 7 ans d'étude vétos, si c'est pour, au final, être considéré comme un charlatan ou un "nul" par les clients...franchement....
après faut pas s'étonner du manque flagrant de praticiens équins compétents, vu que le principal frein aux étudiants et praticiens c'est.... "les proprios de chevaux sont des chieurs"...

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 07/05/10 à 22:12


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
 RIVERMIST, peut-être comprends-tu mon état d’esprit… et mon sentiment d’impuissance face à des personnes assez peu réfléchies pour sortir ce genre de réflexion :

tu as l'air de dire que VA ca sert à rien vu tout ce qui peut arriver à un cheval, donc en gros, on s'en foutrait que le cheval ait un problème vu que de toutes façons, il va lui arriver un soucis autre après…

On se bat pour contribuer, à une très modeste échelle, à faire évoluer les mentalités, à susciter un peu de libre réflexion face à des habitudes ancrées depuis longtemps et on a ce genre d’argument !

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 07/05/10 à 22:53



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 Je pense que c est une erreur de compréhension...


J'imagine que si tu parles bcp avec françois quand il vient voir tes chevaux... ça fait réfléchir différemment... pas pour rien que c'était mon prof préfèré


Mais déjà tu es un peu initié...


Al, moi je les trouve pas trop chieurs, c est plutôt les vétos, surtout en France qui sont trèèès spéciaux...

Un proprio dès le moment qu'on apporte une réponse claire, ou un "je ne sais pas", "je ne sais pas je vais y réfléchir"... ils sont super heureux en général...

Ce qui frustre un proprio, et j'en suis une, c'est l'absence de réponse d'un corps professionnel à qui on est malgré tout voué à se fier.

Y a 4 vétos dans ma clinique, la première un cas social à qui je dois 10 mois de traitement anti sarcoïdes sur mon cheval...

Un autre je l'appelle alors que Ramdam était au plus mal, il m'envoie chier car il a un cheval qui s'est entaillé un postérieur.

Une autre elle voit Ramdam et me balance, il a la piroplasmose ... moi "gné ?" euh on peut ptêtre faire la pds avant nan ??? Nan c'est évident que c'est ça, la preuve il reprend pas d'état... re "gné ?"...
Il est "infesté de vers"... moi re "gné ? " non il a déjà été vermifugé 2 fois et régulièrement toute sa vie durant.
Puis quand ila commencé à reprendre de l'état elle a reconnu que le souci c'était les ulcères gastriques, mais plus fort qu'elle... elle voulait me faire raquer le gastrogard !
Je lui ai expliqué que la pulpe d'aloes est aussi efficace et bien moins chère... elle m a limite expliqué que je me faisait arnaquer et que c'était faux...

C'est trèèès triste et problèmatique de ne pas pouvoir se fier à un avis professionnel. Et ça finit par coûter cher... Si bien que pour énormément de pb j'ai appris à appeler mes profs avant pour leur demander leur avis... j'ai tjrs eu des réponses justes, et claires...

je mets pas tous les vétos dans le même sac mais j'aimerais vraiment trouver un professionnel compétent à qui je peux me fier pour mes animaux...




Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 07/05/10 à 23:31


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
 Dans la série « cherchez l’erreur » :

Visite d’achat « OK » jusqu’à l’écoute au stéthoscope : « il y a une forte arythmie, ce peut être grave, c’est au client de décider ». Devinez ce que décide le client ?

On me conseille d’affiner les tests à la clinique de Deauville : OK, 300Km ; électrocardiogramme, au repos, à l’effort, à la récupération : tout « nickel », cheval bon pour un usage sportif !
J’aurais aimé que le 1er vétérinaire ait au moins la modestie de dire : « j’ai un doute, il me faudrait un électrocardiogramme pour prodiguer un juste conseil ».

Maintenant ,statistiquement, il est vraisemblablement arrivé qu’un véto dise « tout nickel »… et qu’ensuite, il y ait eu des soucis…

Al, c’est logique que les vétos équins soient les plus exposés ; une vache, on lui demande de faire du lait et/ou de grossir pour faire de la viande, le chien, on lui demande de gambader ; le cheval, on lui demande énormément de choses… et le petit défaut qui ne gêne pas un autre animal… va provoquer une gêne importante chez le cheval au travail !

Un être humain, physiquement (sauf les grands sportifs) sera beaucoup moins sollicité.
Le cheval, c’est l’être vivant qui va le plus être physiquement mis le plus artificiellement à contribution !

Malgré toutes ces années d’étude, on aimerait quelque fois chez le véto un tout petit peu plus d’humilité… et c’est vrai que les clients devraient savoir dire un grand merci quand un véto a fait un beau travail en terme de diagnostic et de soins !

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar westhani : le 08/05/10 à 01:44



Les filles c'est roseAfficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
07-10-2004
12521 messages

Dire merci
 Un être humain, physiquement (sauf les grands sportifs) sera beaucoup moins sollicité.
Le cheval, c’est l’être vivant qui va le plus être physiquement mis le plus artificiellement à contribution !


Voilà où est le problème!

Bon sang moi je trouve tout à fait normal que le véto ne puisse pas se prononcer quand il voit un problème : ce n'est pas lui qui sait ce qu'il va faire avec le cheval!
Lui il est là pour dire ce qui ne va pas...

Ca me fait penser à ce truc qui dans ma tête représente un super exemple quand je me dis que les vétos n'ont pas un métier facile :

Un cheval a un suros qui gêne un tendon, s'en suit une inflammation chronique, le suros est trop ancien, malgrés quelques soins (vésicatoire), le suros ne disparait évidemment pas....
proprio désespérée, le cheval a dans les 15 ans (me rapelle plus mais il est pas tout jeune), n'a pas de papier n'a jamais servi qu'à de la balade...le véto dit : "bah on peut rien faire"

proprio qui entend dans ces mots "le cheval est foutu"...et qui se dit que le véto s'en fout de son cheval de balade....
quelques années plus tard, le cheval va mieux, ca semble stabilisé en fait, plus de boiterie...

la proprio raconte partout que le véto l'avait dit foutu, qu'il avait tort etc....

Le véto aurait-il du dire à la proprio qu'il fallait qu'elle débourse X argent car la seule solution était l'opération pour raboter le suros ?(j'imagine que cette solution était possible, qu'on me dise si je me trompe).....

Enfin, je me met à la place d'un véto, le client est incapable de peser lui même le pour et le contre des choses, on demande au véto de décider pour les gens....

Quelqu'un achète un cheval pour le loisir et 2 ans plus tard il peut se retrouver à faire de l'endurance et là il faut un cheval niquel...

J'imagine la situation :

"désolé madame mais votre cheval il était ok pour le loisir mais pas pour l'endurance hein....bah oui, il avait une ancienne tendinite stabilisée donc faut quand même pas tirer dessus....je vous l'avais pas dit ?"

la dame : "mais monsieur le véto, si on fait une visite d'achat c'est pas pour se retrouver avec un cheval pété moi je croyais que tout était ok, que la tendinite on n'en parlait plus"

et la dame dépitée qui irait raconter à tout le monde le sale coup que le véto lui a fait!


Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 08/05/10 à 02:55



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 Alos déjà pour les suros, là aussi rien n'est figé... la structure osseuse peut être remaniée (on s'ented hein c est pas de la pâte à modeler non plus) mais sur long terme genre une année... j'ai fait disparaitre un superbe suros de mon cheval... il avait la taille d'un ptit oeuf et le jour du choc boitait super fort...

En massant de façon forte (presque friction mais attention de ne pas irriter les tissus intermédiaires -peau, tendons si proximité), dans le sens des pressions mécaniques subies par l'os...

De plus il existe dans le commerce des crèmes (assez dortes en revanches pour aider) Je l'ai fait sans crème pour mon cheval...


Donc y a jamais zéro solution... le gens seraient surpris de savoir ce que leurs mains peuvent faire

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Equivok : le 08/05/10 à 08:10


Afficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
09-02-2004
126 messages

Dire merci
 "franchement, quel intérêt à se taper un internat (= 1 année horrible, sans aucune vie sociale et larbinage permanent) et un résidanat (= 3 années de larbinage) en plus des 7 ans d'étude vétos, si c'est pour, au final, être considéré comme un charlatan ou un "nul" par les clients...franchement....
après faut pas s'étonner du manque flagrant de praticiens équins compétents, vu que le principal frein aux étudiants et praticiens c'est.... "les proprios de chevaux sont des chieurs"..."

bon alors je plussoie 10000 fois Al!!!!!!!!!!!

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 08/05/10 à 10:48


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
 Si j’étais vétérinaire ou futur vétérinaire, au lieu de déplorer le manque de considération éventuel envers la profession (les critiques concernent tous les corps de métier, rares sont ceux qui exercent une activité où les décisions sont toujours irréprochables), je dirais :

« Il est vrai que les progrès concernent surtout la science vétérinaire « haut de gamme » qui essaie de maintenir les performances de chevaux à vocation de compétition (cf le Cirale) et pour lesquels il n’y a pas vraiment de limitation budgétaire.

Oui, il faut reconnaître qu’il y a beaucoup d’empirisme, lié à la volonté de limiter les frais, pour les petites VA. Il serait vraiment intéressant de recadrer et de normaliser tout cela. Ce peut être un défi pour la nouvelle génération de vétérinaires sensibilisés aux nouvelles approches (étio, pieds-nus…) de faire évoluer tout cela, de tenter de bâtir des grilles d’interprétation comme cela a été fait pour les radiographies.

Oui, il est exact que pour une majorité de chevaux ne se situant ni dans la catégorie « irréprochables », ni dans la catégorie « gros problèmes à venir », il y a une large catégorie de chevaux se situant dans une zone de flou où certains vétérinaires préfèreront se couvrir en étant très sévères alors que d’autres accepteront de plus « se mouiller ».
Pour essayer de gérer cette difficulté, le véto pourrait passer une sorte de « deal » avec l’acheteur..

Celui-ci devrait opter franchement pour l’une des 2 postures suivantes :

1. Je n’achèterais le cheval que si les risques sont inexistants aujourd’hui ; dès qu’on diagnostique une faiblesse éventuelle, on arrête tout, je chercherai un autre cheval.

2. Je fais une VA pour ne pas passer à côté d’un gros risque décelable aujourd’hui, j’accepte la multitude de petites anomalies fréquentes en étant conscient que peut-être certaines deviendront pathologiques un jour.

Cette attitude claire aurait le mérite de responsabiliser le vétérinaire et l’acheteur.’ »

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Canaille : le 08/05/10 à 11:09



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Connecté

Inscrit le :
09-09-2004
10458 messages

2 remerciements

Dire merci
Oui, il est exact que pour une majorité de chevaux ne se situant ni dans la catégorie « irréprochables », ni dans la catégorie « gros problèmes à venir », il y a une large catégorie de chevaux se situant dans une zone de flou où certains vétérinaires préfèreront se couvrir en étant très sévères alors que d’autres accepteront de plus « se mouiller ».
Pour essayer de gérer cette difficulté, le véto pourrait passer une sorte de « deal » avec l’acheteur..


Oui, tout à fait d'accord, sauf que ce n'est pas toujours évident de faire comprendre ça à un acheteur (non professionnel qui à la base ne connait rien à la médecine vétérinaire), et que même si sur le coup l'acheteur accepte la notion de risque, si 6mois après il y a un soucis, il va faire chier quand même et traiter son véto de charlatan...
Soit parce que l'acheteur est intelligent mais de mauvaise foi et veut récupérer du pognon, soit parce que l'acheteur en fait n'avait rien compris !!! (non non je n'ai pas dis qu'il était bête!!! )








Message édité le 08/05/10 à 11:10

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar al : le 08/05/10 à 11:29



Les filles c'est roseAfficher mon profilGéolocalisation
Connecté

Inscrit le :
08-07-2005
32677 messages

16 remerciements

Dire merci
nan mais mylni, c'est bien mignon ce que tu dis, là, mais pour parler un peu de la réalité du terrain, du côté des praticiens, t'as beau te comporter de manière la plus irréprochable possible, te former en permanence, etc etc... t'auras qd meme des procès au c** à cause de clients qui ne sont pas contents...
c'est ainsi, et si la situation était si facilement changeable pour les praticiens, t'inquiète qu'on serait bien plus à passer en équine pure...
mais perso, bosser comme une tarée, ne pas avoir la moindre vie de famille ni vie sociale, pour, au final, me faire traiter d'incapable, merci bien... jpréfère faire mi rurale, mi canine....

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 08/05/10 à 13:24


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
 i] Concernant tes réflexions, al :

Cette expression de découragement n’est pas propre à ton futur métier; chaque profession connaît des moments où ce sentiment domine : que doit penser un énarque après toutes ces années d’étude de l’image de sa corporation auprès de la population ? et les flics, avec les risques qu’ils prennent ? et les profs ?

et moi ? quand je travaille sérieusement un cheval et qu’un véto balance « arythmie, c’est grave » et fiche mon travail en l’air alors que le protocole que dit ceci :

Electrocardiogramme et recherche d'une arythmie
(AMORY, 2006) (FREGIN, 1992) (MARR, 1999)

En raison d’un tonus vagal très élevé au repos, les chevaux, en particulier s’ils sont bien
entraînés et calmes, ont une prédisposition à développer des troubles du rythme physiologiques lorsque la fréquence cardiaque est basse. Par contre, il faut garder à l’esprit que les arythmies sont l’anomalie cardiaque la plus courante affectant les performances.
Une auscultation attentive permet de suspecter le type d’arythmie.
Pour différencier celles qui sont physiologiques de celles quisont pathologiques, on s’intéresse à la fréquence cardiaque, au rythme de base et aux sons cardiaques audibles. De plus, l’effet de l’exercice sur les arythmies est un bon indicateur : les arythmies physiologiques disparaissent à l’effort, lorsqu’il y a levée du tonus vagal, contrairement à celles qui sont pathologiques qui peuvent apparaître, augmenter ou persister avec l’exercice. Le diagnostic définitif du type d’arythmie repose sur la réalisation d’un électrocardiogramme d’abord au repos, puis si un doute subsiste sur le caractère de l’arythmie, ou pour détecter un éventuelle trouble du rythme induit par l’exercice ou intermittent, on peut réaliser un ECG à l’effort …


A moins d’avoir un métier sans réflexion, on est tous soumis aux diktats de ceux qui veulent une réponse simple à des réalités complexes !

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 08/05/10 à 14:21



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 t'auras qd meme des procès au c** à cause de clients qui ne sont pas contents...


hélas c est dans tous les domaines ça

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 08/05/10 à 14:41


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
Pour éviter ces histoires de procès,  il y a la solution de mon véto : les clients qu'il ne sent pas... il les envoie paître...
Et la mienne, tenter en permanence de la pédagogie en expliquant que je ne vendrai jamais de certitudes...

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 08/05/10 à 17:09



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 Mylni ça parfois même quand on est intuitif on peut se faire avoir...


J'ai une amie qui a eu des emmerdes sur un cheval à manipuler... car il n allait pas mieux et a développé d'autres symptômes... là ma copine y retourne gratuitement et dit à la proprio, désolée c'est pas net votre cheval, c'est pas pour moi, appelez le véto et faites une pds on dirait une piro.

Bingo... une piro... mais la nana qui venait d'acheter son cheval, ne voulait pas seulement le rendre ducoup elle voulait aussi se faire rembourser les frais véto du cheval, et elle a menacé ma copine, et le véto (histoire de voir lequel des deux craquerait...)

Or aucun des deux n'était responsable de la piro du cheval...

Pourtant au premier abord ma copine était enchantée par cette proprio...

Bref y a des chtarbes.


Message édité le 08/05/10 à 17:10

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Mylni : le 08/05/10 à 21:19


Afficher mon profilGéolocalisation
Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2008
64 messages

Dire merci
 François et moi échangeons souvent des histoires où on se dit : "s'il vous plait, de l'intelligence, de l'esprit de découverte...halte à la pure bêtise... c'est çà l'ennemie"

Re : Reflexions sur les tests de flexionPar Rivermist : le 12/04/11 à 20:58



Les filles c'est roseAfficher mon profil
Déconnecté

Inscrit le :
25-10-2004
39116 messages

Dire merci
 ju re UP, pour Tessa et d'autres...

Page : 1 | 2 | 3 | 4


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (56 074) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Accueil     Inscription     Conditions d'utilisation     Contacts     © 2014 1cheval.com     Ecurie Virtuelle - Jeu Cheval

Temps d'exécution : 0.085 secondes.
Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience Fermer